Infos vie quotidienne

Pour lutter contre la propagation du coronavirus et protéger les Calédoniens, un dispositif de confinement à domicile est mis en place. À compter du mardi 24 mars, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation :

  • se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ou pour un déplacement professionnel qui ne peut être reporté ;
  • faire ses achats de première nécessité ou de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle dans les commerces autorisés, percevoir des prestations sociales, retirer des espèces, payer ses factures ou des impôts ;
  • se rendre à un rendez-vous médical (consultation et soins) lorsque celui-ci ne peut pas être différé, notamment pour les patients atteints d’une affection de longue durée ;
  • se déplacer pour motif familial impérieux, pour la garde de ses enfants ou aider les personnes vulnérables, y compris pour récupérer du matériel pédagogique pour les enfants scolarisés ;
  • faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel ou accompagner de son enfant, autour du domicile, et sans aucun rassemblement, ou pour répondre aux besoins des animaux de compagnie ;
  • répondre à une convoction judiciare ;
  • participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Toutes les manifestations publiques sportives, culturelles, religieuses et coutumières sont interdits, ainsi que les réunions et les rassemblements familiaux et amicaux.

Pendant ces sorties, qui doivent rester exceptionnelles, il est nécessaire d’appliquer les gestes barrière : respecter une distance d’un mètre avec les autres personnes, tousser ou éternuer dans son coude, etc.

  • L’attestation professionnelle doit être renseignée et signée par les employeurs des personnes indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail. L’attestation est valable pendant toute la durée des mesures de confinement et n’a donc pas à être renouvelée tous les jours.
    Elle doit être utilisée lors des déplacements domicile-travail et présentée aux forces de l’ordre sur demande. Afin d’éviter tout contact avec les forces de l’ordre, scotchez le document sur la vitre arrière gauche du véhicule et présentez votre carte d’identité sans baisser la vitre.
  • L’attestation de déplacement  dérogatoire à imprimer ou à reproduire sur papier libre. Il s’agit d’une attestation sur l’honneur signée par vous-même.
    Elle doit être complétée, datée et signée pour chaque déplacement.
    Les travailleurs indépendants doivent se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire pour se rendre à leur lieu de travail.

Les supports numériques pour vos attestations ne sont pas autorisés. Seuls le document officiel du Haut-commissariat et du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ou une attestation sur l’honneur sur papier libre peuvent être utilisés comme justificatifs.

Les infractions à ces règles sont sanctionnées :

  • La violation de l’obligation de confinement est punie d’une amende de 89 499 francs.
  • Si cette violation est constatée à nouveau dans un délai de quinze jours, l’amende est portée à 178 998 francs.
  • À la quatrième verbalisation dans un délai de 30 jours, l’amende est portée à 447 494 francs.

En fonction des instructions de l’autorité judiciaire, les personnes ou groupes de personnes qui, délibérément, refusent d’appliquer la mesure de confinement pourront être poursuivis pour mise en danger d’autrui. Il s’agit d’un délit puni d’un an d’emprisonnement.

Retrouvez les attestations en téléchargement en bas de cette page.

Consultez la rubrique Infos travail / emploi si vous vous posez des questions sur les précautions à prendre dans le cadre de votre travail, si l’un de vos collègues a été identifié comme personne contact ou si l’un de vos collègues a été contaminé.

  • Les activités nautiques de loisirs et la navigation sont interdites dans la bande littorale des 300 mètres et au-delà. Cette mesure concerne les jetskis, kitesurfs, stand up paddle, bouées tractées, planches à voile, va’a, etc., ainsi que la pêche à pied ou en mer, la baignade depuis la terre ou un navire, les activités aquatiques et subaquatiques (marche aquatique, snorkeling, plongée, etc.).
  • Il est interdit de chercher refuge autour et sur les îles ou îlots non habités.

Approvisionnement de la Nouvelle-Calédonie et démarches

  • L’approvisionnement de la Nouvelle-Calédonie est assuré. Il n’y a pas de risque de pénurie si les Calédoniens consomment normalement.

  • Des créneaux d’ouverture réservés aux personnes vulnérables vont être mis en place dans les hypers et supers marchés volontaires (personnes âgées, handicapées, femmes enceinte, personnel sanitaire, forces de l’ordre, etc.).
  • L’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) assure qu’il n’y aura aucune pénurie au niveau des distributeurs de billets.

Les approvisionnements de la Nouvelle-Calédonie en gaz et en carburant se déroulent normalement.

Les consommateurs sont incités à ne pas réaliser de sur-stockage de bouteille de gaz T13. Ainsi, il est demandé aux revendeurs :

  • de limiter les achats de bouteille T13 à une par personne et contre retour d’une bouteille T13 vide,
  • de suspendre provisoirement la vente de nouvelles consignes.

Pour rappel, le prix du gaz et celui du carburant sont les mêmes dans tous les point de vente du territoire.

Prix du gaz :

Période du 1er février au 31 mars 2020

Recharge de bouteille T06 TGC incluse

1 405 F

Recharge de bouteille T13 TGC incluse

2 928 F

Recharge de bouteille T39 TGC incluse

9 135 F

Période du 1er avril au 31 mai 2020
Recharge de bouteille T06 TGC incluse

1 518 F

Recharge de bouteille T13 TGC incluse

3 162 F

Recharge de bouteille T39 TGC incluse

9 866 F

Prix du carburant :
Période du 1er au 31 mars 2020
Essence

141,4 F/litre

Gazole

123,8 F/litre

Période du 1er avril au 30 avril 2020

Essence

137,2 F/litre

Gazole

117,2 F/litre

  • Attention, pour rappel, il s’agit du dernier jour (31 mars à minuit) pour le paiement du premier acompte de l’impôt sur le revenu. Cette échéance ne concerne que les personnes ayant payé plus de 30 000 francs d’impôt au titre de l’année précédente et qui n’ont pas opté pour le paiement par mensualisation. Le montant à payer figure sur les avis envoyés par voie postale ou disponibles sur votre compte fiscal en ligne.
  • Les bureaux de la paierie de la Nouvelle-Calédonie sont fermés au public. Vous pourrez effectuer vos paiements uniquement par virement bancaire (coordonnées bancaires portées sur votre avis) ou par chèque en prenant soin d’indiquer votre identifiant.
  • La date limite de dépôt des déclarations papier de l’impôt sur le revenu des personnes physiques est reportée de 15 jours (le 15 avril au lieu du 31 mars).

Personnes vulnérables

  • En cette période de confinement, les personnes victimes de violences intrafamiliales ont d’autant plus de difficultés à se signaler. Deux nouveaux dispositifs d’alerte sont proposés :
    • Les victimes peuvent se signaler par un simple SMS envoyé au 50 00 67 en donnant leur nom et leur adresse. Ce numéro d’urgence sera opérationnel dès mercredi 1er avril.
      Ce numéro de portable est mis à disposition et géré par l’association SOS ÉCOUTE, en partenariat avec l’OPT.
    • En complément et suite aux dispositions prises en Métropole, le gouvernement et l’Ordre des pharmaciens étudient la mise en place d’un dispositif de signalement dans les pharmacies, depuis lesquelles elles pourront directement donner l’alerte. Des numéros d’urgence seront affichés dans toutes les pharmacies et dans les commerces volontaires.

En raison des mesures de confinement sanitaires actuelles, les consultations physiques de certaines associations d’aide aux victimes ne sont plus assurées. Des permanences téléphoniques sont néanmoins maintenues afin de répondre à toutes les demandes des victimes de violences intrafamiliales.

Pour toute urgence, appelez le 17 (police ou gendarmerie), le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers).

Contacts des associations d’aide :

SOS ÉCOUTE (du lundi au samedi de 9 h à 1 h du matin et le dimanche de 9 h à 13 h et de 17 h à 1 h du matin)
Tél. : 05 30 30 (appel gratuit)
[email protected]
Facebook : SOS Ecoute – Nouvelle Calédonie

SOS VIOLENCES SEXUELLES (24 h / 24)
Tél. : 05 11 11 (appel gratuit) ou 25 00 04
14 rue de Sébastopol
[email protected]

ADAVI (du lundi au vendredi 8 h à 12 h et de 13 h à 17 h – 16 h le vendredi)
Tél. : 79 28 88
33 avenue Henri-Lafleur
[email protected]
Facebook : ADAVI

ASSOCIATION FEMMES ET VIOLENCES CONJUGALES
Tél. : 26 26 22
14 rue Frédéric-Surleau
[email protected]
Facebook : ASSOCIATION FEMMES ET VIOLENCES CONJUGALES

DAV – Dispositif d’accueil des victimes (du lundi au vendredi de 7 h 30 à 17 h au Médipôle)
Tél. : 20 83 40
[email protected]
Facebook : Dispositif d’Accueil des Victimes du Médipôle

FOYER BÉTHANIE
Tél. : 27 37 75 ou 28 29 78
[email protected]
Facebook : AES BETHANIE

CASE JURIDIQUE KANAK
Tél. : 96 30 55 (de 8 h à 11 h 30 et de 14 h à 18 h)

LE RELAIS de la province Sud (du lundi au vendredi de 7 h 30 à 12 h et de 12 h 45 à 16 h)
Tél. : 20 37 70

DPASS (province Sud)
Permanence des assistances sociales du lundi au vendredi de 8 h à 16 h
Tél. : 05 00 30 (appel gratuit)

CAFED – Centre d’accueil des femmes en difficulté (Koné)
Tél. : 71 72 96  (de 5 h à 21 h)
[email protected]

DACASS (province des Îles Loyauté)
Tél. : 45 52 46 (en semaine de 8 h à 16 h) ou 73 07 92 (le week-end de 7 h à 20 h)
[email protected]

L’ensemble de ces dispositifs ainsi que tous les lieux d’accès au droit et d’aide aux victimes sont recensés sur CAVAD-NC : http://carto.cavad-nc.georep.nc/
Les personnels de ces associations et collectivités apporteront une écoute bienveillante aux personnes concernées et les orienteront vers les dispositifs de prise en charge adaptés à leurs besoins.
  • En cette période de confinement, la plateforme SOS ÉCOUTE continue de répondre à oute personne en détresse et/ou ressentant le besoin d’être écouté et d’être informé, conseillé et orientéSOS ÉCOUTE (du lundi au samedi de 9 h à 1 h du matin et le dimanche de 9 h à 13 h et de 17 h à 1 h du matin)
    Tél. : 05 30 30 (appel gratuit)
    [email protected]
    Facebook : SOS Ecoute – Nouvelle Calédonie

Les centres d’hébergement habituels restent ouverts et organisent le confinement pour les SDF volontaires. Un centre supplémentaire ouvrira ses portes lundi 30 mars et sera géré par l’association « l’Accueil ». En parallèle, une distribution quotidienne d’environ 100 repas est faite dans différents quartiers de la Ville de Nouméa.

Les structures d’hébergement accueillant des personnes en situation de handicap ou de dépendance restent ouvertes avec des règles de confinement strict.

Les structures qui accueillaient des personnes handicapées en journée ont fermé et un service de prise en charge à domicile est mis en place.

Un dispositif spécifique pour aider les travailleurs indépendants en situation de handicap est proposé.

  • Des créneaux d’ouverture réservés aux personnes vulnérables seront mis en place dans les hypers et supers marchés volontaires (créneaux réservés aux personnes âgées, handicapées, femmes enceinte, personnel sanitaire, forces de l’ordre, etc.).
  • La délégation territoriale de Nouvelle-Calédonie de la Croix-Rouge française a lancé le dispositif « Croix-Rouge chez vous ».
    Cette plateforme téléphonique permet aux personnes vulnérables confinées et en situation d’isolement social de bénéficier d’une écoute et d’un soutien psychologique, mais aussi de la possibilité de commander des produits alimentaires livrés chez elles par des volontaires de la Croix rouge française.

« Croix-Rouge chez vous » : appelez le 23 26 99 du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h.

Vie du foyer

Consultez la rubrique infos santé pour trouver réponse aux questions que vous vous posez au quotidien.

  • Comme indiqué par l’organisation mondiale de la santé animale (OIE), rien ne prouve que les animaux domestiques (animaux de compagnie ou d’élevage) puissent propager le Covid-19. Il n’est donc pas justifié de prendre des mesures à l’encontre des animaux qui pourraient compromettre leur bien-être.
  • Lors de la manipulation et des soins des animaux, des mesures d’hygiène de base doivent s’appliquer : se laver les mains, éviter les embrassades et ne pas partager de nourriture.
  • Les vétérinaires font partie des professionnels autorisés à continuer à exercer. Ils mettent en place des permanences pour les urgences.

Soins de santé pendant le confinement

Tous les cabinets dentaires sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.

En cas d’urgence :

  • Il faut contacter son cabinet dentaire habituel (libéral, mutuelle, Cafat ou dispensaire) ou à défaut, le plus proche de son domicile par téléphone ou par courrier électronique. Les chirurgiens-dentistes sont d’astreinte tous les matins.
  • En l’absence de réponse ou de praticien traitant, envoyez un courrier électronique à cette adresse : [email protected]
    en précisant votre nom, prénom, numéro de téléphone, éventuellement le nom du praticien traitant.
    Décrivez brièvement le problème.
    Le dentiste régulateur de l’Ordre vous rappellera dès que possible.
  • La prise en charge des urgences se fait uniquement du lundi au vendredi, le matin de 8 h à midi.
  • N’appelez pas le 15, n’allez pas aux urgences du Médipôle.